© 2014 Copyright ÉDITIONS J-C DUPONT

Les livres de Jean-Claude Dupont

 

 

En plus des nombreux livres de légendes de Jean-Claude Dupont, l'ethnologue a rédigé plusieurs ouvrages scientifiques qui sont devenus des classiques de la culture matérielle.

Le temps des sucres

 

Le temps des sucres est toujours une période bénéfique, un plaisir renouvelé annonçant la venue du printemps. La fabrication du sucre d’érable, qui origine de pratiques amérindiennes reprises par des colons européens, témoigne de mythes anciens, de croyances et de légendes ancestrales. Jusqu’aux années 1900, plusieurs cultivateurs retiraient autant d’argent d’un mois de travail à la sucrerie que d’une saison d’exploitation de leur troupeau laitier.

 

De nos jours, l’acériculture prend une place de plus en plus grande dans notre économie, car elle est devenue une industrie qui a su profiter des progrès de l’évolution technologique des procédés d’extraction et de transformation.

 

Pour vous procurer ce livre aux Éditions GID.

 

Traditions populaires acadiennes

1. Le rituel de l’année

 

Ce premier fascicule sur les traditions populaires acadiennes intitulé «Le rituel de l’année» évoque les habitudes de vie et les croyances rattachées aux fêtes religieuses et profanes. Ainsi, en commençant par l’Avent, et selon le calendrier liturgique, l’âme acadienne se révèle par le biais de traditions associées à la Chandeleur, au Mardi gras, à la fête des Petits Oiseaux, à la Saint-Médard, à l’ «été des sauvages» et combien d’autres.

 

Issue de témoignages oraux transmis d’une génération à l’autre, la diversité des comportements et des dires rapportés ici traduit la multiplicité et la complexité de ces faits de culture. En fait, jamais rien n’est banal en Acadie, et nul doute que ces quelque 140 pages animées de photographies et de dessins sauront captiver tout lecteur friand de patrimoine.

 

Pour vous procurer ce livre aux Éditions GID.

 

Traditions populaires acadiennes

2. Le rituel de la vie

 

Le rituel de la vie est le deuxième d’une série de quatre portant sur les traditions populaires acadiennes. Les coutumes et croyances que l’auteur rapporte ici sont associées aux principales étapes de la vie, du berceau à la tombe. Elles constituent des survivances réelles ou symboliques de règles religieuses et de rites de passage traditionnels qui accompagnaient tout changement d’état, de situation sociale ou d’âge, qu’il s’agisse de la douleur de l’accouchement, des incertitudes de l’adolescence, du romantisme des fréquentations ou des affres de la mort.

 

Bien que nous parlions ici au passé, certains de ces traits de culture sont toujours vivants, ou, du moins, ils font partie de ces choses anciennes que les familles aiment se remémorer avec, au fond du cœur, un brin de nostalgie. Pour vous procurer ce livre aux Éditions GID.

 

Traditions populaires acadiennes

3. Coutumes et croyances

 

Ces diverses manières de faire et ces interprétations basées sur l’observation de l’univers céleste et du monde végétal et animal sont destinées à éviter la souffrance et à guider vers une existence heureuse. D’autres manifestations dévoilent des savoirs traditionnels transmis de génération en génération.

 

Bien qu’elles aient perdu de leur importance au milieu du XXe siècle, ces coutumes et croyances sont encore connues, souvent respectées. Nul doute que le lecteur y trouvera des enseignements édifiants!

 

Pour vous procurer ce livre aux Éditions GID.

 

Traditions populaires acadiennes

4. Contes et légendes

 

Pour l’heure, il rencontrera dans ces pages la pauvre Oudlette et son triste destin, ou encore le vieux Bilicoqué et ses trois pois. Émergeront aussi d’entre les lignes des êtres fantastiques, des esprits malfaisants, des revenants, des croque-mitaines et autres créatures inquiétantes ou irrévérencieuses.

 

En bref, ce quatrième fascicule présente des contes et des légendes pour qui n’a pas froid aux yeux…

 

Pour vous procurer ce livre aux Éditions GID.

 

Le Fromage de l’île d’Orléans

 

 

Les habitants de l’île d’Orléans qui fabriquaient du fromage raffiné suivaient le même processus, mais plusieurs d’entre eux avaient leur secret, leur facon particulière de l’affiner. On faisait cailler le lait, puis mettait les fromages à sécher sur une paillisse faite de joncs cueillis sur  le côté nord de l’Île.

 

Au début du XXe siècle, on retrouvait encore cette tradition chez les femmes d’une cinquantaine de familles dans cinq paroisses de l’Île.

 

Le pain d'habitant
 
L’auteur nous livre à propos quelques pages d’ethnographie sur le pain de fabrication domestique, un des produits de consommation qui figure au rang des premiers aliments indispensables à l’homme.
 
On y retrouve la fabrication de divers types de fours, les moyens de faire cuire le pain selon les procédés traditionnels et des faits de littérature orale concernant la fabrication et la consommation du pain.

 

 

 

L'artisan forgeron

 

L’artisan forgeron des campagnes vivait intensément son métier; il était conscient de la science héritée et il s’estimait important d’après ses succès dans le travail quotidien.

 

Ce volume dévoile les secrets de la transformation du fer rougi battu sur l’enclume pour en faire des outils et des objets nécessaires à la vie domestique et des pièces d’art populaire.

 

Cette étude constitue un guide de recherche pour l’étude des autres métiers artisanaux.

 

Histoire populaire d’Acadie

 

Cette étude de la culture matérielle qui répond au désir de conservation du patrimoine acadien étudie les mœurs des anciens, leurs outils, leur mobilier et des métiers transmis d’une génération à l’autre.

 

Ce volume très illustré constitue une encyclopédie de connaissances glanées au cours des années par des lectures assidues et des enquêtes sur tout le territoire dans le but de recueillir des témoignages qui expliquent les techniques et les objets en usage en Acadie.

 

Loups-garous, diables et fantômes

 

Ce livre se présente sous la forme d’un catalogue accompagnant une exposition de tableaux d’expression naïve réalisés par l’auteur. Le thème est celui des croyances aux animaux fantastiques, personnages maléfiques et fantômes de l’au-delà ayant meublé les soirées jadis.

 

Ce volume a également paru en langue russe et complète l’exposition permanente présentée au Centre d’études québécoises de la Faculté des arts de l’Université d’État de Moscou.

 

Les trésors cachés

 

D’après la tradition orale et certains écrits, il existerait plusieurs endroits au Québec et en Acadie où des trésors seraient cachés : de l’or, des bijoux et autres objets précieux.

 

Ces trésors auraient été enfouis par des pirates, par des gens au moment de la venue des Anglais à la fin du Régime français, par des voleurs qui voulaient dissimuler leur butin, par des personnes décédées sans avoir livré leurs secrets, par des bateaux anglais, américains et francais qui auraient coulé, etc.

 

Le Légendaire de la Beauce

 

Sorciers, lutins, feux-follets, loups-garous, autant de génies malicieux ou maléfiques décrits par les Beaucerons. Ces êtres fantastiques ont été, jadis, présents dans tous les villages.

 

Ces images du folklore québécois raviveront bien des souvenirs tout en apportant de l’eau au moulin merveilleux de nos traditions populaires.

 

Héritage d’Acadie

 

Dans la préface que signe l’écrivain Antonine Maillet dans ce volume, elle écrit : «Dans cette imposante étude sur l’héritage populaire d’Acadie, l’auteur a su découvrir les qualités universelles et durables d’une culture orale qui plonge jusque dans le savant, l’écrit et  le  littéraire, donnant, par exemple, à notre geste des morts en mer des ancêtres sortis de l’épopée primitive ou de la chanson de geste médiévale, ou donnant à nos fêtes de la Chandeleur ou de la Toussaint des origines vieilles comme nos rêves…»

 

On découvrira, entre autres, dans cette étude, les rituels de la vie et de l’année encore bien vivants au milieu du XXe siècle.

 

Les enseignes au Québec

 

Ce livre s’intéresse à l’un des plus anciens moyens de communication utilisés pour annoncer une profession ou un commerce : l’enseigne commerciale.

 

Dans cet ouvrage abondamment illustré, vous découvrirez : l’origine des enseignes et leur évolution au fil du temps; le symbolisme des formes et des couleurs; le contenu de l’enseigne : texte, image et caractères typographiques; un recueil des plus belles enseignes d’ici; le passage des enseignes aux panneaux-affiches modernes. Le grand public, les collectionneurs et les antiquaires seront heureux de lire cette synthèse sur les enseignes d’hier à d’aujourd’hui. Cet ouvrage a été réalisé en collaboration avec Luc Dupont.

 

Pour se procurer ce livre aux Éditions GID.

 

Contes de bûcherons

 

Un conteur de menteries nous raconte à la manière des gens de la Beauce quelques bonnes histoires du répertoire québécois. Tit-Jean côtoie des princes et des princesses, va dans des châteaux manger de la tourtière québécoise, rencontre des géants, et participe à  bien d’autres facéties imprévues.